Avec le Heaven’s Carousel il semblait qu’un OVNI lumineux et sonore est apponté pendant l'été 2015 dans le centre de Karlsruhe devant le muséum. Cette sculpture cinétique demande qu’est-ce que ce passerait, si on commence d’écouter les évènements célestes dans le ciel nocturne – finalement c’est une réinterprétation de la Musique des Sphères anciennes dans le contexte de l’astrophysique du 21ième siècle.
Douze cordes avec 36 haut-parleurs illuminés sont suspendues d’une construction de carrousel qui flotte dix mètres sur le sol. Le »Heaven’s Carousel« décolle pendant les soirs. Avec la vitesse de rotation maximale le hautparleur le carrousel tourne avec une portée de seize mètres. Les visiteurs sont invité de mouvoir sous les spheres tournantes pour explorer un univers sonore changeant continûment. Bien que les haut-parleur jouent que de tons sinusoïdales, ces tons pures se recomposent sans cesse dans l’espace pour reformer des sons d’une timbre d’orgue. Ce qui fait l’affaire encore beaucoup complexe c’est l’effet Doppler : Si une source de son s’approche l’hauteur du son est augmenté, en s’éloignant le son apparait plus bas. Cet effet varie avec la position du spectateur, dans le centre l’effet est même annulé.

 


Heaven's Carousel - impressions from the test setup in Cologne and Premiere in Rome [ca. 4:30 min.]. For further documentation see the Hubblecast Hubble and Heaven's Carousel [9:37 min, English], or the German TV feature Das Universum im Museum [6 min.] broadcasted on nano at 3sat.